Quatre générations sur le lieu de travail

Jeudi, August 10, 2017

A la recherche du facteur de lien

De nos jours, une entreprise moyenne rassemble quatre générations de travailleurs. Il peut s’agir d’un défi pour les employeurs, car chaque génération a son propre mode de fonctionnement. En tant qu’employeur, comment veiller à bien répondre aux besoins des différentes générations ? Comment leur permettre de prester au mieux ? Et comment les lier les unes aux autres ?

Pour la première fois depuis la révolution industrielle, plus de trois générations se côtoient sur le lieu de travail. Issus du Babyboom, des Générations X, Y et Z, chacun éduqué dans une mentalité bien différente, mais tous se retrouvant ensemble au bureau. Les opinions sur la manière de s’y prendre avec différentes générations dans les entreprises sont légion. Il serait légitime de se demander dans quelle mesure il faut finalement intervenir dans les différences mutuelles entre les générations. Devons-nous accorder une priorité importante à l’adaptation des entreprises à la présence au travail de quatre générations ? Et quelles sont les similitudes existant entre ces générations ?

Principales différences
Les besoins liés à un lieu de travail idéal varient considérablement d’une génération à l’autre. S’y rattache un besoin de différentes facilités. Citons quelques exemples : Les travailleurs issus du Babyboom et ceux faisant partie de la génération X sont prêts à navetter et attachent une grande valeur à un bureau fixe, personnel, dans un espace clos. La génération Z, par contre, préfère habiter à une distance réduite de son lieu de travail et ne souhaite pas être limitée à un bureau unique. Elle veut au contraire être libre de ses mouvements, pouvoir rechercher un endroit inspirant et ouvert pour travailler, afin d’y avoir accès à toutes les données nécessaires. Là où les Babyboomers attachent une grande importance aux heures de travail fixes, les nouvelles générations préfèrent la flexibilité. Le résultat final est plus important que l’obligation d’être présent au bureau pour travailler dans une plage horaire bien déterminée.

Pour rester compétitives, les entreprises doivent faciliter ces différents souhaits d’habitat proche, de mode de travail et d’horaires de leurs collaborateurs. Les dirigeants seront par exemple obligés d’assouplir leur autorité pour devenir des "créateurs de héros" au lieu d’en être un eux-même. La formation et le développement de nouveaux héros y occupent une place primordiale. Les générations Y et Z n’aiment pas se sentir contraintes (travailler parce que le patron l’a dit) et ne s’attachent pas à la hiérarchie et aux titres, elles privilégient les intérêts partagés, le lien créé par les prestations communes. Les générations plus anciennes adhèrent par contre encore parfaitement aux structures traditionnelles que nous connaissons. Une atmosphère de travail où le patron se trouve au-dessus des collaborateurs ne va donc pas convenir aux plus jeunes, de même qu’une ambiance où tous les collaborateurs obtiennent chacun tout contrôle ne conviendra pas aux aînés. Un équilibre entre ces deux extrêmes représente un défi important pour le dirigeant actuel.

Le facteur de lien entre générations
L’incompréhension entre les différentes générations est-elle dès lors inévitable ? Certainement pas. De nombreux aspects relient les générations entre elles sur le lieu de travail. En général, la plupart des travailleurs exercent leur métier dans des dispositions positives. L’aspect social étant le plus apprécié. Démarrer la journée avec une tasse de café et un échange avec des collègues est hautement prioritaire pour de nombreux travailleurs.

En tant qu’employeur, vous ne pouvez pas simplement imposer une collaboration fluide. Par contre, en créant les conditions adéquates, vous serez en mesure de favoriser tout naturellement la collaboration mutuelle. Les courriels ont naturellement prouvé leur efficacité. Mais une petite entrevue après la pause repas ou autour de la machine à café peut parfois s’avérer bien plus efficace. En tant que patron, il ne faut donc pas toujours avoir ses yeux rivés sur l’horloge. La communication, quelle que soit la génération, passe indubitablement par le contact personnel. Et l’aspect social y joue un rôle important.

Le benchmark révèle qu’entre collègues, il est souvent plus facile d’être soi-même. C’est d’ailleurs ce à quoi chacun aspire. Le travail et la vie privée ont de plus en plus tendance à se combiner. Le fait que les entreprises à la page proposent du fitness et des garderies d’enfants en interne n’est certainement pas anodin. Par ailleurs, les travailleurs plus âgés en particulier considèrent leur métier comme une partie de qui ils sont.

Un aperçu du futur
Beaucoup prétendent que la plus grande influence sera à l’avenir exercée par les innovations techniques. Les lieux de travail changent entre autres grâce à de nouveaux développements technologiques, comme le travail dans le cloud. Nos observations, tout comme d’autres d’ailleurs, révèlent qu’il faudrait aussi attacher plus d’attention à la personne qui se cache derrière le travailleur. En l’occurrence, les jeunes accordent une valeur bien plus importante à la flexibilité du travail et à une culture ouverte.
Il existe certainement encore d’autres aspects du travail transcendant clairement les générations. Les lieux de travail changent, mais le contact humain reste pour chaque génération indispensable à une prestation optimale. En outre, le développement personnel, une bonne atmosphère de travail et la possibilité de collaboration avec les collègues sont considérés comme importants sur toute la ligne. En tant qu’employeur, il s’agit pour vous de parfaites opportunités. Créez par exemple des break-outs et des coins café pour travailleurs, leur permettant de partager une tasse de café ou de se concerter. De quoi stimuler le contact informel entre collègues et entre générations. Ce qui ne manquera pas de favoriser la collaboration. Rien de mieux finalement qu’un petit échange devant la machine à café pour créer des liens.

Compte-rendu d’enquête gratuit
Vous voulez en savoir plus au sujet du marché de l’emploi ? Sur les aspects spécifiques du healthcare ou seulement de celui du business & industry ? Ou pour chaque génération ? Ou plus particulièrement pour la Flandre ou la Wallonie ? Le compte-rendu d’enquête complet "In Control of you moment: Que se passe-t-il lorsque quatre générations coexistent au sein de l’organisation ?" peut dès maintenant être téléchargé gratuitement en passant par ici.